60. [Ven. 19] Polymachin - Théâtre

Le vendredi 19 mars à 20h30 à la Salle des fêtes - Durée : 1h10Polymachin

Par la Compagnie “Les Cruellas” Dakar-Sénégal

- Lieu : Salle des fêtes
- Genre : Théâtre
- Durée : 1h10
- Mise en scène : Philippe Laurent
- Avec : Mada Ndiaye et Mariéme Faye

Dans des costumes bigarrés, deux personnages
fantasques, aux coiffures extravagantes, l’un plutôt
androgyne, l’autre plus féminine rentrent en scène
en installant un quiproquo qui donne le ton du spectacle.
Par un style burlesque et professoral, elles
reviendront d’abord au tout début, au chaos originel,
avant d’évoquer tour à tour, sur un mode burlesque,
la monogamie archaïque, et plusieurs formes de
polygynie. Après ce retour survolé aux sources et au
passé, derrière un jeu de masque les deux personnages
se travestissent en femmes d’aujourd’hui…
Tout le passé de filles d’un même père polygame
ressurgit: la promiscuité, les rixes incessantes entre
leurs mères, la scolarité nécessairement sacrifiée de
la majorité des enfants, sont autant d’expériences
qui rassemblent et divisent les deux demi soeurs.

S’en suit un débat entre les deux soeurs qui
dépasse la problématique stricte de la polygamie et
qui aborde des questions de fond sur la famille élargie,
la solidarité communautaire, mais aussi l’inadaptation
de certains comportements
traditionnels à la vie urbaine.
Dans ce spectacle mise en scène par Philippe
Laurent, les comédiennes de la compagnie théâtrale
“Les Cruellas“ veulent dénoncer sur le ton
de la dérision, les conséquences psychologiques,
sociales et économiques de la pratique
de la polygynie dans le monde moderne.

“Polymachin“ est une créationcollective ou le spectateur voyage et traverse le temps sur un ton dérisoire ou le rire se mélange parfois
à la mélancolie ; comme un zapping, les images
défilent et les situations rebondissent.

“LES CRUELLAS’’ : UNE COMPAGNIE, UN COMPAGNONNAGE
Mada Ndiaye et Mariéme Faye, les
comédiennes de la compagnie ‘‘Les Cruellas’’, sont
les deux jeunes trentenaires qui défendent sur scène
la pièce ‘‘Polymachin’’.

Leur compagnonnage depuis près de 20 ans, se
traduit par une complicité à toute épreuve sur scène.
Les réparties fusent dans un enchaînement de
personnages, pour un spectacle, il est vrai, écrit à
quatre mains par deux auteurs qui ne leur sont pas
inconnus : Marième Faye et Mada Ndiaye, aidées du
metteur en scène belge Philippe Laurent !

Pour en savoir plus : www.myspace.com/lescruellas

Nous avons vu ce spectacle au Sénégal en décembre
2008. c’était déjà un régal ! nous l’avons revu en
Avignon l’été dernier, c’était un bonheur. Le spectacle
avait grandi, Marieme et Mada étaient au
top et le public du festival d’Avignon
ne s’y est pas trompé.

Nous avons la chance de les accueillir, ne
nous privons pas de cette complicité entre elles,
de cette vivacité, de ces personnages
hauts en couleur …
mais aussi du grave
problème qu’elles
traitent avec brio !


HAUT